Vitre isolante, laquelle choisir ?

Il se trouve actuellement différentes alternatives qui nous permettent de tirer avantage au mieux de notre maison, et parmi celles dont on peut faire mention, il y a les vitres isolantes. Il est possible d’en trouver différentes marques sur le marché, et le tout est de vous orienter vers la solution qui colle au mieux à votre nécessité.

Acquérir une vitre isolante

La question de l’isolation thermique est d’une grande importance dans la maison, parce que sans cela, cette dernière risque de ne pas être très efficace pour ce qui est de la conservation de la chaleur. D’un côté, cela va directement affecter le niveau de confort que vous ressentez dans la maison, car il va faire bien plus froid que la normale. De l’autre, votre maison va vous couter plus cher, car ses dépenses en énergie de chauffage vont augmenter de manière importante.

Tous ces problèmes peuvent pourtant être évités si on se charge de bien isoler les parties de notre maison qui sont concernées. Parmi celles-ci, il est possible de faire mention des fenêtres, qui contribuent en partie aux pertes de chaleur quand elles ne sont pas isolées comme il faut. Acquérir des modèles de vitres isolantes peut grandement vous être utile pour vous assurer que cette partie de votre domicile ne contribue pas trop à une perte de chaleur importante.

Comment fonctionne une vitre isolante ?

La chaleur est naturellement en mesure de passer au travers des vitres, mais il est possible de se servir de ces dernières pour faire en sorte que la chaleur puisse être piégée par celle-ci. Le tout est d’utiliser l’effet de serre : ce principe indique que lorsqu’un gaz dit à effet de serre est chauffé, il ne peut pas facilement passer au travers d’un vitrage. Comme l’air est un gaz à effet de serre, il est possible de coincer celui-ci entre deux vitres pour qu’il fasse office de coussin thermique.

Avec un tel coussin d’air chaud, il ne sera pas possible pour la chaleur de passer au travers de fenêtres vitrées. Vous devez donc prendre deux ou trois couches de vitres, et alterner celles-ci avec une lame d’air. Il ne faut pas excéder ce nombre de vitrages, car autrement, les vitres vont se charger de magnifier la chaleur du soleil. En raison de cela, il risque de faire bien trop chaud au sein de votre maison.

Choisir une vitre isolante

Plus un vitrage est de bonne qualité, plus vous serez en mesure de bénéficier de bonnes performances, aussi il vous est vivement conseillé de vous orienter vers de grandes marques. Celles-ci sont en mesure de vous apporter ce dont vous avez besoin sur le plan de la qualité de vitrage, et le tout est d’identifier au mieux quelles sont vos nécessités. Par exemple, il vous faut connaitre quel est le nombre de vitres dont vous souhaitez faire l’acquisition, et aussi, quelle est l’épaisseur souhaitée. En prenant en compte l’ensemble de ces détails, vous pouvez augmenter vos chances d’acquérir la meilleure vitre isolante qui soit.

Fenêtre à la française ou fenêtre ou à l’anglaise, comment faire son choix ?

Il existe plusieurs modes d’ouvertures de fenêtres, mais les plus connues sont l’ouverture à la française d’une part et l’ouverture à l’anglaise d’autre part. Dans le premier cas, les battants de la fenêtre s’ouvrent vers l’intérieur tandis que dans le second, ils s’ouvrent vers l’extérieur. L’un comme l’autre de ces deux modes d’ouvertures a ses avantages et ses inconvénients. En faite, pour bien faire votre choix entre les deux, vous devez prendre en compte quelques critères. Avant de voir cela plus en détail, faisons d’abord le point sur les caractéristiques des fenêtres à la française et des fenêtres à l’anglaise.

Focus sur les fenêtres à la française et les fenêtres à l’anglaise

Ces deux types de fenêtres reposent sur le même principe : un ou deux battants pivotant verticalement sont retenus par des charnières placées aux extrémités des cadres. Fenêtres à l’anglaise comme fenêtres à la française peuvent se présenter sous plusieurs dimensions et finitions ; leurs menuiseries peuvent être réalisées avec différents matériaux (le bois, l’acier, le PVC, l’aluminium,…) ; elles peuvent être dotées de simple, double ou triple vitrage.

La différence entre ces deux genres de fenêtre réside notamment dans le sens d’ouverture de leurs battants : ceux des modèles français pivotent vers l’intérieur alors que ceux des modèles anglais pivotent vers l’extérieur. On peut également les distinguer entre eux selon la place de leurs charnières. En effet, les charnières des fenêtres à l’anglaise ont la particularité de se positionner directement sur le dormant (comme avec les volets).

Les critères de choix des fenêtres à la française et les fenêtres à l’anglaise

Nombreux sont ceux qui demandent souvent : laquelle de l’ouverture à la française et l’ouverture à l’anglaise choisir pour leurs fenêtres ? Sachez que ce choix ne doit pas se faire par hasard, mais vous devez bien considérer quelques données bien précises.

Premièrement, avant de choisir l’un ou l’autre de ces modes d’ouvertures, vous devez prendre en compte la place disponible aux alentours de vos fenêtres. Si vous n’avez d’assez d’espace disponible pour que vos fenêtres puissent s’ouvrir vers l’extérieur (sans risque d’empiéter sur une ruelle par exemple), optez pour les fenêtres à l’anglaise. Dans le cas contraire, les fenêtres à la française sont préconisées. Dans le même ordre d’idées, si vous désirez placer un tableau, un miroir ou un meuble sur le mur intérieur auprès de votre fenêtre, les fenêtres qui s’ouvrent vers l’extérieur seront plus idéales dans ce cas. En effet, le principal avantage avec les fenêtres à l’anglaise c’est qu’elles permettent de vous faire gagner de la place supplémentaire à l’intérieur d’une maison (aux environs de la fenêtre).

Deuxièmement, le choix du sens d’ouverture des fenêtres se fait également en fonction de la région où est située votre maison. Dans l’hypothèse où vous vous trouvez dans une région plus en proie au vent (au bord de la mer par exemple), il est plus judicieux de choisir des fenêtres à ouverture française que des fenêtres à ouverture anglaises. En effet, étant ouverts vers l’extérieur, les battants des fenêtres à l’anglaise sont plus exposés au vent et peuvent ainsi se fermer à tout instant sous son effet. Les fenêtres à la française ne rencontrent pas ce genre de problème.

Enfin, lors du choix du sens d’ouverture de vos fenêtres, vous devez également considérer les futurs utilisateurs des fenêtres.Effectivement, les fenêtres à la française sont plus faciles à fermer et à ouvrir. Ce qui n’est pas le cas des fenêtres à l’anglaise qui impliquent de se pencher légèrement pour pouvoir les ouvrir ou les fermer. C’est pourquoi les fenêtres à l’anglaise ne sont pas adaptées pour les personnes âgées ou les personnes sujettes aux vertiges (dans le cas des fenêtres se trouvant à l’étage). Les fenêtres qui s’ouvrent vers l’intérieur sont plus recommandées pour ces genres de personnes.

Confort, sécurité et élégance avec un châssis vitré

La menuiserie figure parmi les éléments les plus importants d’une maison quand il s’agit de rendre celle-ci plus élégante et plus confortable à vivre. Ces structures ont effectivement des rôles essentiels au niveau d’un bâtiment. Et dans le cas où il s’agit d’une menuiserie vitrée, l’élégance et l’esthétique seront encore plus prononcées. Voici ce dont vous pouvez bénéficier avec un châssis vitré.

Les atouts d’une menuiserie avec un châssis vitré

À titre informatif, le châssis est le cadre qui supporte le vitrage d’une fenêtre. S’il est fixé à la maçonnerie, il est appelé « dormant » et c’est un « ouvrant » s’il est mobile. En fonction des propriétés visées, il peut y avoir différents types de vitres. Donc, il est possible que le verre soit opaque ou transparent, dont les épaisseurs peuvent variées selon l’usage. Puis, lorsqu’il est associé à son châssis, le verre obtient automatiquement des propriétés d’isolation (thermique et acoustique) et de protection.

Quel que soit le matériau utilisé pour la fabrication de la menuiserie, la présence d’une vitre présente toujours un grand avantage par rapport au design et le confort. En outre, le niveau de sécurité qu’apporte ce genre de structure est très élevé parce que le vitrage permet d’accroitre sa résistance et sa robustesse.

Composition d’un châssis vitré

Généralement, un châssis vitré est composé de quelques éléments principaux. Bien entendu, cela doit contenir le dormant qui est la partie fixée à la maçonnerie. Celui-ci est formé par la traverse haute et la traverse basse. Puis, pour le vantail, qui est la partie mobile, la parclose s’ajoute. Il s’agit d’une petite baguette servant à maintenir le vitrage dans la feuillure du châssis. Pour finir, il a les gonds, les charnières ou les paumelles qui permettent de réaliser la rotation de la partie mobile par rapport à la partie fixe.

Pour finaliser l’étanchéité de la structure, un joint en caoutchouc s’ajoute à tous ces éléments. Après, pour un montage constitué de montant, de travers et de vitres, le châssis vitré peut s’intégrer dans le mur.

Il est à noter que le châssis vitré peut être fabriqué à partir de plusieurs matériaux différents. L’aluminium, le PVC, le bois, la fibre de verre, etc. peuvent donc constituer le matériau principal de votre châssis. C’est la raison pour laquelle vous devez prendre le temps de bien étudier la question avant de choisir votre châssis.

Autres utilisations d’un châssis vitré

Si nous avons toujours évoqué la fenêtre, il y a d’autres circonstances qui peuvent faire l’objet de l’utilisation d’un châssis vitré. Et c’est justement la raison qui fait qu’il ajoute de la valeur et de l’élégance à la maison. En l’occurrence, vous pouvez l’utiliser au niveau de vos baies vitrées, de votre porte d’entrée, de votre verrière, ou de toute sorte de structures. D’ailleurs, les professionnels orientent souvent les utilisateurs vers cette solution parce qu’elle est facile à adopter alors qu’elle apporte autant d’avantages. Il convient juste de l’utiliser conformément à la configuration de votre maison afin qu’il puisse apporter cette apparence tant désirée.

Quelle fenêtre garantie une isolation phonique optimale ?

La fenêtre est un élément de votre maison que vous devez choisir avec le plus grand soin, et en outre, un tel choix viendra déterminer s’il contribue de manière positive ou non à votre confort dans votre domicile. L’un des paramètres qu’on doit prendre en compte dans le choix d’un modèle de fenêtre est celui qui se rapporte à l’isolation phonique.

La question de l’isolation phonique et thermique

Le plus souvent, l’isolation thermique et phonique sont deux éléments qui vont côte à côte, dans la mesure où les différents isolants qui sont utilisés vous permettent de prendre en main ces deux problèmes. On parle d’isolation thermique dans le cadre du fait d’éviter à la chaleur de trop facilement s’échapper hors de votre maison. Si elle fait cela trop facilement, cela va affecter négativement vos dépenses sur le plan de l’énergie. D’un autre côté, l’isolation phonique se rapporte principalement à la question du confort vis-à-vis du bruit.

Vous devez fournir une attention plus ou moins importante à votre isolation phonique dépendamment du fait que vous vivez ou non dans un voisinage bruyant. Ainsi, si vous comptez faire une construction immobilière dans une zone urbaine proche des routes et commerces, il pourrait être obligatoire de procéder à une bonne isolation phonique. La fenêtre est un des éléments qui vient affecter cela dans une certaine mesure, et en raison de cela, il est nécessaire pour vous de bien faire le choix pour cette dernière.

Une fenêtre pour une bonne isolation phonique

Si vous souhaitez que votre fenêtre dispose d’une bonne isolation phonique, il est nécessaire de prendre en main certains aspects de celle-ci, comme le matériau qui va entrer dans la composition de son cadre. Des solutions comme le bois ou le PVC viennent vous fournir un niveau décent d’isolation phonique, et faire une combinaison de plusieurs matériaux permet également d’obtenir des résultats intéressants sur ce plan.

Pour ce qui est de la vitre, elle doit être essentiellement doublée, et le fait de procéder à cela permet de générer un coussin d’air entre les deux vitres, qu’il n’est pas possible pour les bruits de trépasser facilement. Si jamais le niveau de bruit de votre voisinage est assez intense, il vous est possible de faire la mise en place d’un film plastique entre ces deux vitres pour avoir encore plus d’efficacité.

Faire fabriquer votre fenêtre

Pour avoir une bonne isolation phonique, il est préférable de vous approcher d’un menuisier pour qu’il se charge de vous fabriquer une fenêtre qui soit bien en concordance avec vos besoins et vos nécessités. Celui-ci sera généralement en mesure d’y apporter les modifications qui conviennent le mieux afin de répondre convenablement à vos nécessités en ce qui concerne vos besoins qui se rapportent au problème de l’isolation phonique.

Il vous serait ainsi difficile de trouver exactement la fenêtre qu’il vous faut en faisant des recherches sur le marché. Décider de fabriquer vous-mêmes votre fenêtre est aussi une option, mais pour avoir l’assurance que tout soit fait convenablement, il vaut mieux s’orienter vers un professionnel.

Pourquoi isoler la fenêtre ?

L’isolation d’une fenêtre est une nécessité, mais surtout une obligation pour les locaux en location ou en vente. Il incombe généralement au propriétaire de s’en charger. Quoi qu’il en soit, ce type de projet est bien plus intéressant qu’on puisse le croire. Permettant de réduire considérablement les déperditions de chaleur dans la maison, il engendre une longue liste d’avantages. Zoom sur l’importance de l’isolation d’une fenêtre.

Isoler la fenêtre pour mieux se protéger du froid en hiver

Une fenêtre bien isolée présente une bonne performance d’isolation thermique. Elle limite les pertes de chaleur dans la maison tout en privilégiant le confort thermique de ses occupants. En d’autres termes, une fenêtre isolante permet d’avoir une maison chaleureuse, sans fuite de chaleur, ni de sensation de mur froid. Une excellente alternative pour rester à l’abri du froid hivernal.

Une fenêtre isolée pour gagner une bonne fraîcheur en été

Une fenêtre classique fait entrer trop de chaleur en étant exposée au soleil. D’où l’importance de l’isoler. À vrai dire, une fenêtre isolée est capable de limiter efficacement l’effet de surchauffe dans la maison. Ce qui vous permet de rester dans une excellente ambiance de fraîcheur même lors des saisons les plus chaudes de l’année.

Des économies en plus en isolant la fenêtre

Le fait qu’une fenêtre bien isolée soit capable de réduire les pertes thermiques permet d’un autre côté de faire d’importantes économies d’énergie. Et comment ? Juste parce que moins il y aura de fuites de chaleur, plus la performance énergétique de la maison augmentera. D’autant plus que lors des grands froids, et que vous êtes contrainte à utiliser votre appareil de chauffage, vous n’aurez besoin que d’un minimum de temps pour réchauffer votre intérieur. Tout cela pour vous dire qu’en isolant la fenêtre, vous constaterez certainement une considérable baisse dans vos factures de chauffage de tous les mois.

Par ailleurs, les fenêtres isolées qui donnent sur l’extérieur sont éligibles au crédit d’impôt. À condition bien sûre que leur installation soit faite par une entreprise labélisée RGE. Il revient également à cette même entreprise de fournir les matériaux nécessaires à l’isolation de la fenêtre. Dans ce contexte, l’isolation de votre fenêtre vous permettra de gagner une réduction fiscale de 15 % sur la totalité du prix de votre projet. D’où son importance.

L’isolation de la fenêtre : un bon moyen pour valoriser son bien immobilier

Si vous prévoyez de mettre en location ou en vente votre bâtisse, n’oubliez surtout pas d’isoler les fenêtres qui la dotent. Certes, ce projet permettra aux futurs occupants de profiter d’un bon confort tout en économisant de l’énergie. Cependant, vous avez également beaucoup à y gagner. Et c’est bien évident, car plus votre maison est isolée, plus elle sera plus valeureuse. Sa location ou sa vente vous sera ainsi plus rentable.

En espérant que ces quelques points ont pu attirer votre attention sur l’importance d’isoler la fenêtre, il ne vous reste plus qu’à choisir la bonne méthode pour le faire. Ce lien vous en dira tant sur le sujet : https://www.maisonapart.com/edito/construire-renover/portes-fenetres/changer-fenetre-isoler-vitrage-froid-confort-therm-10284.php

Quel type d’isolant pour une fenêtre ?

Pour limiter la déperdition thermique dans la maison, il est indispensable d’améliorer son isolation thermique. Les fenêtres, quand elles ne sont pas isolées convenablement, pourraient générer à elles seules une perte énergétique de 30 %. D’où l’importance d’installer des matériaux isolants. La question qui se pose est de savoir : quel type d’isolant pour une fenêtre ?

Les solutions pour isoler une fenêtre

Il faut d’abord faire la distinction entre l’isolation thermique et l’isolation phonique. La première vise à limiter la déperdition thermique de la maison en vue de réduire la facture énergétique à la fin d’année. Le second type d’isolation a pour objectif de réduire la transmission ainsi que la propagation du bruit à travers les fenêtres. Cela permettra de protéger l’intérieur contre tout bruit venant de l’extérieur ou des logements voisins.

Pour isoler thermiquement et phoniquement les fenêtres, deux solutions s’offrent à vous :

· Le changement de la structure des fenêtres ;

· Ou l’isolation des fenêtres existantes. Cette solution est la plus économique.

Quel type d’isolant choisir pour isoler une fenêtre existante ?

Pour que vos fenêtres existantes soient performantes en termes d’isolation, de nombreuses solutions s’offrent à vous :

· Le joint de fenêtre isolant : celui-ci a l’avantage d’être efficace pour l’isolation des fenêtres. Il est efficace pour maintenir la température intérieure et pour éviter les courants d’air. Les joints s’adaptent à tous les types de matériau de fenêtre : alu, PVC, bois. Leur prix est également abordable ;

· La mousse expansive isolante : celle-ci constitue l’excellente solution si vous souhaitez calfeutrer les contours de vos fenêtres. Une fois qu’elle est appliquée sur les contours des fenêtres, elle se gonfle et se durcit. Cela assure ainsi une bonne isolation de la maison contre le froid ou la chaleur extérieure ;

· Le film isolant thermique : il peut recourir toute la structure de la fenêtre, même le vitrage. Parmi les atouts de cet isolant figure sa capacité à combattre le froid. Autrement dit, durant les périodes froides, il limite les déperditions thermiques en maintenant la chaleur à l’intérieur. Le film peut aussi remplir un role anti-chaleur et anti UV ;

· Rideau isolant froid et chaleur : celui-ci fonctionne de la même manière qu’un film isolant thermique. Sa particularité tient au fait qu’il est doté d’une doublure, qui garantit le bon maintien de la température à l’intérieur. Ce type d’isolant peut être associé aux rideaux existants, à condition que ceux-ci ne soient pas de couleur claire ;

· Film de vitrage et survitrage : celle technique d’isolation de fenêtre repose sur l’utilisation d’un film, qui est à coller sur la vitre avec du ruban adhésif double face. Pour que le film puisse se coller, il faut que la surface de la vitre soit propre, dépourvue de poussières et de graisses. Ce type d’isolant est plus particulièrement conçu pour les fenêtres à simple vitrage. Il faut cependant souligner que le résultat obtenu ne sera en aucun cas équivalent à celui d’une fenêtre double ou triple vitrage.

Pourquoi opter pour la fenêtre à soufflet ?

Une fenêtre à soufflet est placée en dessous d’une porte ou d’une fenêtre. Dotée d’un système d’ouverture partielle, elle promet un grand nombre d’atouts. En effet, la mise en place d’une fenêtre à soufflet est considérée comme la solution parfaite pour ceux qui disposent d’une petite pièce. Ces petites dimensions vous permettent de gagner en espace. On vous propose de suivre cet article afin d’en savoir plus sur cette ouverture.

Une fenêtre à soufflet, qu’est ce que c’est ?

Il s’agit ici d’une fenêtre de petites dimensions. Cette fenêtre est dotée d’une ouverture partielle. Elle se place en dessous de votre fenêtre ou de votre porte. Une fenêtre à soufflet ressemble à un modèle à châssis fixe. Le vantail de cette menuiserie se bascule vers l’intérieur sur un axe horizontal. Et son ouverture se fait par le haut. C’est ce mode de fonctionnement qui vous permet de profiter d’un grand nombre d’atouts. Il est aussi important de savoir qu’une fenêtre à soufflet se présente en différents modèles. C’est à vous de choisir selon le matériau de fabrication, selon les dimensions et selon le type de vitrage.

Les différents types de fenêtre à soufflet

Comme toutes les autres menuiseries, il est toujours indispensable de savoir choisir votre fenêtre à soufflet. Le matériau de fabrication de votre fenêtre est un critère à ne pas prendre à la légère lors de votre achat.

En optant pour un modèle en PVC, vous aurez la chance de profiter d’une fenêtre résistante. Ce matériau est connu pour son excellente résistance aux chocs. Il ne s’oxyde pas facilement et ne nécessite aucun entretien particulier. Il vous permet également de réaliser des modèles sur mesure.

Un modèle en alu vous offre la possibilité de profiter d’une élégance exceptionnelle. Le design d’une fenêtre en aluminium est incomparable. L’alu est un matériau léger. Une fenêtre à soufflet en alu est tout à fait capable de s’adapter à tous les types de vitrage dont vous souhaitez installer. Une fenêtre en alu peut se présenter en différentes finitions. C’est un matériau facile à travailler. Ce qui permet à votre fabriquer des modèles complexes et authentiques. L’alu est un matériau isolant, une fenêtre réalisée avec ce matériau vous permet un confort thermique impressionnant.

Il y a aussi la fenêtre à soufflet en bois. Connu pour sa noblesse, ce matériau vivant vous permet de profiter d’un intérieur convivial et chaleureux. Le bois se décline également en différentes finitions et couleurs. C’est aussi un matériau très isolant.

Les avantages d’une fenêtre à soufflet

Peu importe le modèle de fenêtre dont vous avez choisi, une fenêtre à soufflet vous promet des avantages multiples. Elle vous permet d’optimiser la luminosité et l’aération de votre pièce.

Son installation vous permet de gagner un peu plus d’espace du fait de ses dimensions discrètes. Grâce à son système d’ouverture, cette menuiserie vous permet de renforcer la sécurité de votre habitation. De plus, il n’y aura aucun risque de chute pour les occupants de votre maison.

Comment choisir entre une fenêtre et une baie vitrée ?

Il se trouve différentes sortes de fenêtres entre lesquelles il est actuellement possible de se décider, et on doit faire cela en fonction de ce dont nous avons besoin pour notre maison. En outre, une décision que vous pourriez avoir à prendre concerne le choix entre une fenêtre traditionnelle et une baie vitrée, et chacune de ces options s’accompagne de bénéfices et de contraintes.

Utilité de la fenêtre pour une maison

Il est essentiel pour une maison de comporter des fenêtres dans la mesure où celle-ci vient occuper deux rôles cruciaux : d’un côté, elle permet à la lumière du jour d’entrer, et de l’autre, elle permet de rendre plussimple un bon renouvellement de l’air dans les pièces concernées. Ainsi, on ne peut pas décemment concevoir une maison sans prévoir à l’avance de mettre en place des fenêtres. En outre, celles-ci sont contraintes de répondre à certains critères, dont le fait de devoir occuper au moins 1/6ème de l’espace se trouvant sur les façades, de manière à permettre convenablement à l’air et aussi à la lumière de circuler dans la maison.

On peut aussi mentionner l’importance du fait que les fenêtres doivent répondre à certains critères en ce qui concerne la sécurité des occupants. Il faut que la fenêtre puisse présenter un certain niveau de résistance vis-à-vis des tentatives d’entrée par effraction au sein de votre maison. Il y a aussi différents styles visuels entre lesquels vous pouvez vous décider pour votre fenêtre, et c’est également un paramètre important. Pour les différents besoins existants, on peut également trouver des fenêtres dans diverses tailles, et qui vont également s’ouvrir de manière différemment en fonction de l’aspect qu’elles prennent.

Fenêtre traditionnelle ou baie vitrée

Quand on entend fenêtre traditionnelle, on songe principalement à une fenêtre à volets battants, et on trouve ceux-ci sur les maisons assez anciennes. Ce type de fenêtre a été largement utilisé au cours de l’histoire, et ce n’est que récemment que l’alternative de la fenêtre coulissante a été largement utilisée dans le monde Occidental. La baie vitrée est une alternative encore bien plus récente, et celle-ci est une nouveauté qui est principalement utilisée pour les maisons assez larges et luxueuses. La spécificité de ce type de fenêtre est qu’il n’est pas possible d’en faire l’ouverture, et c’est donc une fenêtre fixe qui permet uniquement le passage de la lumière.

Se tourner vers l’une ou l’autre de ces options dépend essentiellement du type de maison sur lequel vous allez vous charger d’en faire la mise en place. S’il s’agit d’une habitation aux dimensions normales, il est préférable de vous tourner vers la fenêtre traditionnelle, dans la mesure où celle-ci vient vous apporter un excellent compromis entre une bonne quantité d’air et un niveau de luminosité raisonnable. Si votre maison est assez large et a donc besoin de plus de lumière, vous pouvez vous tourner vers la baie vitrée, mais il ne faut pas minimiser la question de l’aération dans la pièce où vous comptez mettre en place cet élément.

Quelle matière choisir pour vos fenêtres ?

En termes de confort à la maison, les fenêtres sont devenues si performantes que nous leur devons beaucoup. Grâce à ces menuiseries, nous bénéficierons de larges ouvertures sans craindre ni la surchauffe, ni le froid. Pour éviter les mauvaises surprises, il est crucial de bien choisir la matière pour vos fenêtres. Et afin de faciliter votre choix, il serait convenable de déterminer à l’avance vos besoins y compris confort été comme hiver, anti-bruit, sécurité et ventilation. Voici alors quelques points de repère pour bien orienter son choix.

Quel modèle de fenêtre choisir ?

On peut distinguer actuellement trois matériaux de référence pour la fabrication des fenêtres. Il s’agit en effet du bois, de l’alu et du PVC. Notez bien que chacun a ses propres caractéristiques. En ce qui concerne le PVC, celui-ci se présente comme un bon isolant.

Disposant d’un très bon rapport qualité/prix, le PVC est imputrescible et ne demande aucun entretien. Les fenêtres alu, quant à elles, possèdent des lignes fines. Celles-ci laissent entrer la lumière et est, disponible en une multitude de coloris. Plus la fenêtre est grande, plus cette finesse est remarquable. Quant au bois, ce matériau est chaleureux, noble, naturel et authentique. Grâce à ses performances thermiques qui font de lui un compagnon idéal des maisons passives.

Très tendance, les menuiseries dites mixtes qui allient à la fois deux matériaux et proposent d’importants avantages ont le vent en poupe. En effet, les menuiseries alu/bois bénéficient des qualités isolantes du bois, sans les contraintes d’entretien et également les qualités de coloration ainsi que la durabilité de l’aluminium. À titre d’exemple, vous pouvez intégrer le bois naturel à l’intérieur et le bel alu coloris bronze ou brun, à l’extérieur. La plus récente, mais encore tendance et tout aussi intéressante, la fenêtre alu/PVC retrouve sa place dans de nombreuses habitations. D’ailleurs, elle est moins coûteuse par rapport à une menuiserie 100 % alu.

À qui confier la pose de mes nouvelles fenêtres ?

Pour profiter pleinement de tous les avantages qu’apporte votre nouvelle fenêtre, celle-ci doit être impérativement installée par un pro. Afin de changer une fenêtre, deux façons sont envisageables à savoir la pose en rénovation et la dépose totale. En effet, la dépose totale consiste à enlever entièrement la vieille fenêtre, le dormant tandis que la pose en rénovation ne touche que l’installation de la nouvelle fenêtre sans retirer le dormant.

Souvent, la dépose totale est la plus chère, la plus longue et nécessite également des reprises sur le mur, mais pas forcément ! Étant donné qu’elle n’est pas facile à monter, elle doit absolument être confier à des artisans experts.

Lorsque vous remplacez vos fenêtres, n’hésitez pas à interroger votre installateur concernant la ventilation. Les nouvelles menuiseries sont parfaitement étanches et dans ce cas il ne faudra plus compter sur les défauts d’étanchéité pour pallier la ventilation de la maison.

Quelle épaisseur d’isolant et dormant sur la fenetre?

Les fenêtres figurent parmi les accessoires d’une maison qui font l’objet d’une isolation. La performance énergétique des fenêtres est notamment renforcée par l’utilisation de doubles ou triples vitrages, par des matériaux plus isolants (PVC ou bois ou aluminium avec rupture de pont thermique). À part tout cela, afin optimiser encore plus le caractère isolant d’une fenêtre, on ajoute aussi souvent des isolants spéciaux sur le contour des fenêtres, entre le mur et son dormant. L’épaisseur de ce dernier ainsi que de celui de l’isolant doit être bien déterminée. Explications.

L’isolation du contour d’une fenêtre, une nécessité

Lors de la pose d’une nouvelle fenêtre, des interstices peuvent apparaître entre le mur et le dormant d’une fenêtre et qui engendre ainsi une déperdition thermique ou des infiltrations de l’eau. Ces interstices doivent être isolés pour garantir une isolation plus efficace de la maison. En effet, même avec des fenêtres ayant un bon niveau d’isolation (double vitrage, menuiseries en PVC par exemple), l’isolation de la maison n’est pas assurée si ces genres d’interstices existent. Pour ce faire, un isolant doit être installé entre le dormant et le mur (joints ou mastic d’étanchéité, de la laine de roche, du polystyrène, etc.).

Le dormant est la partie fixe de la menuiserie d’une fenêtre, d’une baie vitrée, d’une porte-fenêtre ou d’une porte, qui sert à supporter sa partie mobile. Ce sont les profilés qui sont appliqués contre le mur et sur lesquels les vantaux ou les battants des fenêtres sont fixés. Des fois, les nouvelles fenêtres sont installées sur les dormants existants des anciennes fenêtres. C’est-à-dire qu’on n’enlève pas les anciens dormants et on applique sur lui le dormant de la nouvelle fenêtre. En tout cas, un isolant entre les deux dormants est toujours nécessaire même dans une telle situation.

L’épaisseur du dormant doit correspondre à l’épaisseur de l’isolant d’une fenêtre

L’épaisseur (la largeur) du dormant des fenêtres doit coïncider avec l’épaisseur de l’isolant sur le contour des fenêtres afin d’assurer une continuité entre l’isolant installé et les menuiseries des fenêtres. L’épaisseur de l’isolant varie notamment d’un type d’isolant à un autre : pour les laines de roches ou les polystyrènes, leur épaisseur est d’environ 140 mm, pour les joints d’étanchéité, c’est de 5 mm à 12 mm.

D’ailleurs, il faut que le dormant soit le plus large possible pour pouvoir supporter un isolant suffisamment large. En effet, plus l’isolant est épais, mieux il garantit l’isolation de la maison. Toutefois, si jamais votre dormant n’a pas une épaisseur suffisante pour un isolant, vous pouvez toujours utiliser la technique de la tapée d’isolation pour obtenir un dormant plus épais. Cette technique consiste notamment à poser une pièce extérieure venant s’emboîter dans le dormant de base pour créer artificiellement un cadre plus épais