Quelle épaisseur d’isolant et dormant sur la fenetre?

Les fenêtres figurent parmi les accessoires d’une maison qui font l’objet d’une isolation. La performance énergétique des fenêtres est notamment renforcée par l’utilisation de doubles ou triples vitrages, par des matériaux plus isolants (PVC ou bois ou aluminium avec rupture de pont thermique). À part tout cela, afin optimiser encore plus le caractère isolant d’une fenêtre, on ajoute aussi souvent des isolants spéciaux sur le contour des fenêtres, entre le mur et son dormant. L’épaisseur de ce dernier ainsi que de celui de l’isolant doit être bien déterminée. Explications.

L’isolation du contour d’une fenêtre, une nécessité

Lors de la pose d’une nouvelle fenêtre, des interstices peuvent apparaître entre le mur et le dormant d’une fenêtre et qui engendre ainsi une déperdition thermique ou des infiltrations de l’eau. Ces interstices doivent être isolés pour garantir une isolation plus efficace de la maison. En effet, même avec des fenêtres ayant un bon niveau d’isolation (double vitrage, menuiseries en PVC par exemple), l’isolation de la maison n’est pas assurée si ces genres d’interstices existent. Pour ce faire, un isolant doit être installé entre le dormant et le mur (joints ou mastic d’étanchéité, de la laine de roche, du polystyrène, etc.).

Le dormant est la partie fixe de la menuiserie d’une fenêtre, d’une baie vitrée, d’une porte-fenêtre ou d’une porte, qui sert à supporter sa partie mobile. Ce sont les profilés qui sont appliqués contre le mur et sur lesquels les vantaux ou les battants des fenêtres sont fixés. Des fois, les nouvelles fenêtres sont installées sur les dormants existants des anciennes fenêtres. C’est-à-dire qu’on n’enlève pas les anciens dormants et on applique sur lui le dormant de la nouvelle fenêtre. En tout cas, un isolant entre les deux dormants est toujours nécessaire même dans une telle situation.

L’épaisseur du dormant doit correspondre à l’épaisseur de l’isolant d’une fenêtre

L’épaisseur (la largeur) du dormant des fenêtres doit coïncider avec l’épaisseur de l’isolant sur le contour des fenêtres afin d’assurer une continuité entre l’isolant installé et les menuiseries des fenêtres. L’épaisseur de l’isolant varie notamment d’un type d’isolant à un autre : pour les laines de roches ou les polystyrènes, leur épaisseur est d’environ 140 mm, pour les joints d’étanchéité, c’est de 5 mm à 12 mm.

D’ailleurs, il faut que le dormant soit le plus large possible pour pouvoir supporter un isolant suffisamment large. En effet, plus l’isolant est épais, mieux il garantit l’isolation de la maison. Toutefois, si jamais votre dormant n’a pas une épaisseur suffisante pour un isolant, vous pouvez toujours utiliser la technique de la tapée d’isolation pour obtenir un dormant plus épais. Cette technique consiste notamment à poser une pièce extérieure venant s’emboîter dans le dormant de base pour créer artificiellement un cadre plus épais

Quel vitrage choisir pour vos fenêtres ?

On sait très bien que le vitrage fait partie de l’un des éléments importants d’une fenêtre. En effet, il joue un rôle important dans l’isolation thermique et acoustique, ainsi que dans la sécurité. Si le double vitrage est très prisé grâce à son isolation renforcée, le triple vitrage quant à lui est utilisé dans des situations bien précises. On fait le point.

Pourquoi choisir une fenêtre à double vitrage ?

Le double vitrage est devenu actuellement le vitrage le plus utilisé. Pourquoi ? Notamment, car le double vitrage bénéficie d’une bonne isolation thermique. En effet, il est composé de deux verres séparés par une lame d’air. Les deux types de double vitrage le plus observés sont le 4/12/4 ou encore le 4/16/4. Les deux sont constitués de deux vitres ayant une épaisseur de 4 mm chacune, séparées via espace rempli de gaz argon de 12 ou 16 mm. L’objectif du double vitrage est d’améliorer l’isolation thermique et acoustique de vos fenêtres. Grâce au coefficient d’isolation « U », on peut comparer leur performance. Notez bien, plus le U est proche de 0, plus le vitrage est important.

En ajoutant un vitrage à isolation renforcée (VIR), il vous est possible de bénéficier d’une excellente isolation. Son épaisseur est le même que le double vitrage standard, mais il se différencie au niveau de la vitre intérieure. En effet, celle-ci est recouverte d’une fine couche d’oxydes métalliques dite peu émissive. Par conséquent, elle retient la chaleur dans la pièce et laisse passer la lumière émise par le soleil. En optant pour un VIR, on a l’avantage de bénéficier de 40 % d’efficacité sur l’isolation thermique.

Qui plus est, le double vitrage est également idéal pour s’isoler du bruit si vous choisissez une vitre extérieure plus épaisse que celle de l’intérieure ou en privilégiant tout simplement un vitrage feuilleté. Et enfin, le double vitrage est très connu comme un véritable retardateur d’effraction si les vitrages sont composés d’un verre feuilleté.

Le triple vitrage, dans quel cas ?

Généralement, le triple vitrage n’est recommandé que pour les régions au climat très froid l’hiver ou également pour les fenêtres donnant sur les façades exposées au Nord. Ce type de vitrage est équipé de 3 vitres ayant chacune 4 mm d’épaisseur et de 2 lames d’air de 16 mm. L’utilisation de ce dernier permet en effet de réduire la facture de chauffage dans le cas de maisons passives ou basse consommation. Mais le seul bémol de ce type de vitrage est notamment son poids (30 kg au m²).

Le survitrage : une option pour les locataires

Vous êtes locataires et vous avez de simples vitrages ? Vous aurez tout à fait la possibilité de choisir un survitrage, peu onéreux et facile à installer. Pour cela, plusieurs solutions sont envisageables. Soit, vous appliquez un film isolant sur la vitre grâce à un ruban adhésif, ou soit, vous ajoutez une vitre installée, dans un cadre séparé du vitrage initial. Cela permet de créer une lame d’aire de 5 à 6 mm.

Nettoyage des fenetres en PVC

Alors que le bois et l’aluminium rencontrent vraiment un succès croissant dans le choix des fenêtres, le PVC quant à lui dépasse ses concurrents haut la main. En effet, ce type de fenêtre est devenu actuellement le plus répandu en France grâce à ses nombreux avantages à savoir sa simplicité, sa longévité, sa résistance face aux agressions extérieures, son efficacité, son pouvoir isolant sans oublier son entretien facile.

Comment entretenir une fenêtre PVC ?

Pourquoi entretenir ses fenêtres en PVC ? La réponse est tout simplement pour conserver toujours son état comme avant. Face à différentes agressions extérieures à savoir la pluie, le vent, la neige, il se peut qu’elles perdent leurs éclats. De ce fait, il est important, voire recommandé, de réaliser régulièrement et correctement son entretien.

Pour éviter d’avoir à nettoyer fréquemment une fenêtre en PVC, passer un petit coup d’éponge assez régulièrement fera sûrement l’affaire. Pour cela, n’utilisez qu’une éponge non abrasive trempée dans une eau savonneuse. Utilisez de préférence un savon de Marseille ou un liquide vaisselle et le tour est joué. Bannissez tout de suite les produits décapants tels que l’essence et l’ammoniaque.

Les étapes de nettoyage

Avant de commencer, retirez d’abord toute la poussière qui se trouve sur la fenêtre. Procédez bien tous les recoins et les rainures. Si possible, utilisez un aspirateur. Après avoir terminé le dépoussiérage, vous pouvez procéder à l’étape suivante. Sachez que deux solutions s’offrent à vous pour nettoyer vos fenêtres PVC. Soit, vous utilisez des cristaux de soude, ou soit du vinaigre blanc.

Les cristaux de soude

La technique la plus simple, mais totalement efficace pour nettoyer une fenêtre en PVC est d’utiliser des cristaux de soude. Pour ce faire, en premier lieu, versez de l’eau tiède dans un grand seau, puis incorporez-y trois cuillères de cristaux de soude et une cuillère d’eau de javel. N’oubliez pas que l’eau de javel parait agressive, donc vous devez faire attention en utilisant toujours des gants avant de commencer. Après l’avoir fait, remuez l’ensemble et prenez une éponge non abrasive. Ensuite, frottez vos fenêtres en PVC. Pour achever cette tâche, rincer la surface avec de l’eau claire et essuyer grâce à un torchon sec.

Comment utiliser le vinaigre blanc ?

Cette fois, un pulvérisateur vous sera d’une grande aide. Mélangez d’abord un quart de vinaigre blanc et trois quarts d’eau chaude. Vaporisez l’ensemble grâce au pulvérisateur sur vos fenêtres en PVC. Attendez une dizaine de minutes et rincer abondamment avec de l’eau claire. Grâce à l’aide du vaporisateur, il vous est tout à fait possible d’atteindre les zones difficiles à nettoyer et toutes les rainures de votre fenêtre. Pour terminer, essuyer bien vos fenêtres.

Pourquoi isoler une fenêtre ?

L’isolation des fenêtres fait partie des types d’isolation les plus importants, au même titre que l’isolation des greniers et des murs. C’est une action incluse dans les rénovations énergétiques visant à réduire les pertes de chaleur. L’isolation des fenêtres permet d’obtenir des résultats satisfaisants, lesquels montrent une réelle réduction des besoins de chauffage après le remplacement des anciennes fenêtres par des fenêtres plus modernes et plus efficaces, équipées d’un double vitrage.

Lire la suite

Quelles différences entre le double et le triple vitrage pour une fenêtre?

Jusqu’à il y a quelques années, le triple vitrage était surtout utilisé dans les pays exceptionnellement froids. Mais depuis, ils s’installent et sont désormais commercialisés dans des pays à climat plus chaud. Depuis son introduction sur le marché francophone des fenêtres, le triple vitrage a donné aux acheteurs de fenêtres une alternative viable aux fenêtres traditionnelles à double vitrage. Mais quelle est réellement la différence entre le double et le triple-vitrage ?

Lire la suite

L’entretien des menuiseries en aluminium

Les menuiseries en aluminium ont l’avantage d’être faciles à entretenir. Néanmoins, des nettoyages à des intervalles réguliers contribueront à accroître leur longévité.

Le nettoyage doit avoir lieu au moins tous les six mois. Dans les zones où les dépôts environnementaux sont plus fréquents, comme les maisons en bord de plage et les zones industrielles ou géothermiques, le nettoyage doit être effectué tous les deux à trois mois.

Lire la suite

Comment expliquer la différence de prix entre les installateurs de fenêtres ?

Les fenêtres font partie intégrante de chaque maison. Elles laissent entrer la lumière du soleil et l’air frais. Elles offrent également une vue sur l’extérieur. Cependant, aucune fenêtre ne dure éternellement, et il est courant de devoir remplacer vos fenêtres à peu près tous les 20 à 25 ans, si ce n’est plus tôt. Les raisons courantes de remplacer les fenêtres peuvent comprendre le désir d’accroître l’efficacité énergétique de la maison, la pourriture des cadres ou du revêtement, les fuites d’eau, qui ont entraîné des problèmes de moisissure ou d’isolation, ou le désir d’augmenter la valeur de votre maison.

Lire la suite